Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Female Ejaculation

Le repas de familleQuand je me réveille, le lendemain, j’ai l’impression d’avoir fait un mauvais rêve. J’ai été une fois de plus contrainte d’obéir à ces crapules du quartier et de m’offrir au bar routier. Tout en prenant mon petit déjeuner, je repense aux humiliations que j’ai du subir, mais aussi aux plaisirs qu’il en est ressorti. J’ai toujours beaucoup de mal à comprendre comment j’y trouve du plaisir. J’en suis honteuse. Mais je constate aussi que je prends un plaisir immense à être leur jouet sexuel.Ce soir, mes deux filles viennent manger à la maison. Pour ne pas être à la cuisine, et profiter de mes filles, j’ai décidé d’embaucher une serveuse pour la soirée. Je contacte une agence qui me recommande une certaine Fatima. Puis je vais faire mes emplettes pour le soir. Alors que je me gare dans le parking de la grande surface, Je tombe nez à nez avec Christian et Ralf. Vous savez le voyeur et son pote. Je me dis :« Mais ils ne vont jamais me lâcher ses deux connards ! »Christian me lance :« Alors ma poule ! On va faire ses courses ? »Agacée, à question conne, réponse conne ; Je lui répond provocatrice :« Non abrutis ! J’vais jardiner !! »L’autre dit à son copain :« Mais c’est qu’elle veut faire de l’humour la pétasse ! »Christian me retrousse la jupe et me dit :« Mais t’as une culotte ? Vire moi ça ! »A contre cœur, j’obéis rouge de honte. Ralf me force à me pencher en m’appuyant sur la nuque et m’ordonne en sortant sa queue :« Suces-moi salope ! »Je ne me débat pas et me laisse faire. Je sais qu’ils peuvent être brutaux et de toute façon, mes pulsion de soumise reprennent le dessus. Il pousse un soupir quand je lui happe le gland entre mes lèvres. Salivant sur sa bite enfoncée dans ma bouche, je lui malaxe ses couilles. Ma langue s’enroule autour de son gland en insistant sur son méat. Christian admire le spectacle mais ne reste pas inactif en me fouillant divinement la chatte et en titillant mon clito avec une dextérité que je ne lui connaissais pas. Je sens mon plaisir monter très rapidement et je suis au bord de l’orgasme. Je ne fais même plus attention que je suis dans un parking. Je suce tellement bien Ralf qu’il m’éjacule rapidement au fond de ma gorge. J’avale sa semence et mon orgasme explose. Je relève la tête en hoquetant en essuyant mes lèvres. Ralf se rajuste en me remerciant et Christian prend le relais en me disant :« T’as pris ton plaisir Michèle ! Puisque t’adore sucer tu vas me faire jouir à mon tour ! »Les yeux baissés, je ne réponds pas. J’éprouve une étrange satisfaction de me faire abuser par ces salopards et j’ouvre la bouche pour accueillir l’engin de Christian. Je n’ai pas besoin de le sucer car il utilise ma bouche comme mon vagin. J’en ai presque des hauts le cœur. Lui aussi, heureusement, joui rapidement au fond de ma gorge. J’avale en hoquetant et comme un bonne soumise, je le remercie.« T’es une bonne salope ! Allez va faire tes course ! On s’occupera de toi une autre foi ! »En allant faire mes courses, je n’ai plus trop la tête à ça en repensant à toutes ces péripéties. Christian a gardé ma culotte et la sensation est bizarre de se trimbaler dans les rayon le cul à l’air. L’après-midi je prépare la table avec mon mari qui me dit :« Ca va ma chérie ? Je te trouve bizarre. Mais tu est resplendissante. »Je frissonne quand il me dit ça et je rougie. Je n’ai pas remis de culotte et si il lui vient l’envie de me peloter le cul, il s’en rendra compte tout de suite. Là je voudrais qu’il me prenne sauvagement sur la table. « Je suis devenue une vraie nymphomane ! » Me dis-je.Dans mes pensées, Alain s’est rapproché de moi et comme si il avait lu dans mes pensées, il me pelote les fesses.« Mais ! T’as pas de culotte coquine ! »Je ne réponds pas et bursa escort lui tends ma croupe. Il soulève ma jupe et enfonce son index dans ma vulve juteuse. Je pousse un feulement de plaisir. Puis un cri bref quand son doigt change de camp pour se fourvoyer dans mon petit trou. Il sort rapide sa bite du pantalon et, en appuie sur la table, je me cambre un peu plus pour facilité la pénétration de mon homme. Je sens son gland se poser sur ma rosette palpitante. Fermement il me saisit les hanches et comme je le souhaitais dans mes pensées tout à l’heure, il force le passage sous mes gémissements. Son énorme bite progresse dans mon étroit conduit et une foi bien engagé d’un coup de reins, il s’enfonce jusqu’à la garde. Je pousse un hurlement de douleur. Mais je sais qu’ensuite le plaisir va surgir remplaçant cette douleur . J’ai le souffle coupé. En dépit de cette sensation, je suis terriblement excitée. Il commence à me baiser le cul et je m’offre sans retenue aux va-et-vient de plus en plus violent de mon mari. Il me prend comme une chienne et me tire par les cheveux en me bourrant le cul. « Humm !!! Il bon ton petit cul ma chérie ! »Je sens ma jouissance monter irrésistiblement. J’ai brusquement un orgasme qui me fait hurler. La contraction de mon cul lors de l’orgasme pousse à bout mon mari qui éjacule dans un grognement sourd au fond de mes entrailles, dans un torrent de sperme onctueux.Nous nous relevons et nous embrassons tendrement. Je sens son sperme couler de mes fesses et gentiment, Alain me prend par la main m’entraînant vers la salle de bains. Il me lave sensuellement. Je ne peux m’empêcher de le sucer sous la douche. Il rebande rapidement sous mes coups de langue. Que cette après-midi est douce. Je le regarde et lui dit :« Je t’aime mon bichon ! J’ai envie de boire ton jus jus. Fait-toi plaisir lâche-toi dans ma bouche. Je veux boire ton sperme ! »Il s’empresse de me remettre son membre dans ma bouche et quelques minutes plus tard, son nectar divin coule par saccade dans ma gorge. J’avale avec un plaisir peu commun sa liqueur.Après cet agréable intermède, nous nous remettons à la tâche pour terminer le dressage de la table. Fatima, notre serveuse doit arrivée à 18h00. Quand la sonnette retentit, c’est moi qui vais ouvrir. Quel choc quand je découvre que la fameuse Fatima n’est pas moins que la salope de la racaille qui m’abuse depuis plusieurs semaines maintenant et qui a participé au gangbang du relais routier de l’autre soir. Je lui dit :« Mais qu’es ce que vous faite ici ? Il est pas question que vous assistiez au repas ce soir ! »Elle me sourit et me murmure :« Trop tard ma belle. Je suis là et j’y reste. Je suis impatiente de voir ta petite famille dans l’intimité. »Je suis effondrée. Je commences à me demander si je ne vais pas annuler le repas. Mais comment expliquer ça à Alain et aux filles ? Je supplie une dernière fois Fatima de partir en lui promettant de faire ce qu’ils voudraient de moi après. Mais c’est trop demandé et elle a envie de s’amuser de ma détresse.« Présentes-moi à ton mari Michèle ! »Tremblante de peur, je l’amène à Alain.« Chéri, je te présente Fatima qui va faire le service ce soir. »Alain semble fasciné par cette fille et la déshabille du regard. Elle me murmure :« Ton mec semble craquer pour moi ! Je sens que la soirée va être très instructive. »C’est angoissée que j’attends donc cette soirée qui devait être au début un moment de convivialité familiale. Au même moment, la sonnette du portail me fait sursauter. Mon mari trouve curieux que je sois si stressée. Fatima prend un plaisir sadique à me donner du? Madame? à tour de bras. Sachant ce dont elle est capable, cette situation est plutôt humiliante pour moi. « Je vais leurs ouvrir bursa escort bayan Madame ! »Mes filles entrent et cette salope en remet une louche.« Je suis Fatima pour vous servir ce soir. Madame votre mère est impatiente de vous recevoir ! »Mes filles qui ne sont pas habituées à de telle manières sourient et trouvent ça amusant.« Ben dit donc maman tu nous reçois en grande pompe ? Il y a un événement particulier ? »« Non c’est Fatima qui en fait trop ! »Et elle de répliquer :« Oui Madame et vous vous ne savez pas à quel point je vais en faire trop avec Madame ! »Je rougie en imaginant ce qu’elle veut bien dire par là.Nous passons au salon pour l’apéritif et là, Fatima pousse Alain dans le canapé. Subjugué par cette beauté sauvage, il se laisse faire. Mes deux filles et s’assoient également et elle nous sert l’apéro avec un sourire vicieux. J’ai une boule au ventre ne sachant quel coup tordu elle me réserve. Puis elle allume la télé et y insert une clef USB. Alain et mes filles la regarde avec étonnement et mon mari lui demande :« Mais à quoi jouez-vous Fatima ? »Pour toute réponse, elle lui sourit et met en route le diaporama. Je voudrais être une petite souris tant la honte m’envahit quand les premières images apparaissent. Un silence de mort plane un instant dans la pièce. Alain et mes filles restent bouche bée en me voyant dans des postures indécentes.Fatima est contente de l’effet produit et lance à Alain et mes filles :« Vous pouvez constater que Madame est une sacré salope soumise et obéissante de surcroît ! »Alain ne répond pas, absorbé par les images qui défiles à la télé. Il réagit en réalisant que ses filles regardent aussi et dans un sursaut de dignité, il se lève en invectivant la « domestique » :« Il suffit jeune fille ! Comment osez-vous nous faire subir ces dépravations devant nos filles ! »A ce moment, les loubards déboulent dans la maison. Il se saisissent d’Alain et le ligote sur une chaise. Prises de panique, mes filles veulent s’enfuir, mais sont rapidement, elles aussi sont immobilisées et ficelée. Une foi tout le monde immobilisé, Amed leurs dit :«Regardez comme elle aime se faire baiser par les routiers ! »Alain et mes filles mortes de trouille restent figés sur ces images. Je suis morte de honte dans mon coin. La salope de Fatima s’approche d’Alain, ouvre sa braguette et, en rigolant constate que son sexe jaillit du pantalon comme un joyeux drille. Elle s’adresse à moi tout en s’emparant de sa bite à pleines mains pour le masturber.« Ta vu Michèle ? Tes extravagances font de l’effet à ton homme ! Finalement Monsieur est comme Madame, c’est un gros vicieux ! »Amed et son pote Mouloud regardent nos filles et nous disent :« Et vos filles sont-elles aussi salopes ? »Mouloud se saisit du téléphone et horrifiée je l’entend faire appel à du renfort. A peine un quart d’heure plus tard je vois débouler Christian et et Ralf. Amed dit :« Bon nous sommes au complet ! Prenez en leçon les filles ! Regardez comme votre mère est une pute soumise ! »Il vient vers moi et m’ordonne  en sotant sa verge tendue :« A genoux et suce ! »Je crois que je vais défaillir. Devant mon mari et mes filles, je me met à genoux et obtempère aux ordres de ce pervers. Mes filles ont les yeux exorbités. Alain quand à lui est rouge cramoisi. Sa respiration s’accélère entre la vision de sa femme humiliée devant lui et ses filles ainsi que par l’habilité de la main de Fatima. Ils sont les témoins de ma déchéance. Je m’offre sans retenue à ces voyous et suce même le chibre d’Amed avec gourmandise pendant que Ralf me fouille la chatte, avant de m’enfiler comme une bête.Christian et Mouloud eux s’occupe de mes fille en leurs malaxant les seins. Elle tentent de s’y opposer mais sont escort bursa contraintes par leurs liens. Son sexe dans la bouche, Amed me lance :« Vas y chienne, montre à ton mari et à tes salopes de filles comme tu suces bien ! T’a vus comme elles se font bien peloter par les copains ! »Ralf reprend  en continuant de me bourrer la chatte et en me pinçant les tétons :«  C’est qu’elle commence à avoir de l’expérience avec toutes les bites qu’elle s’enfile tout les jours ! »Amed trouve que je ne le pompe pas comme il le souhaite et me donne des claques sur les seins pour donner le rythme. Je pousse des gémissements plaintifs. A coté, j’entends Fatima qui me traite de pute et demande à mon mari :« Tu veux que je te suce connard ? »Il ne répond pas et Fatma se pencher sur le sexe de mon mari pour le pomper tout en me regardant.Amed et Ralf s’exclame :« Les paris sont ouverts ! La dernière à faire décharger une queue aura un gage. ! »Aussitôt Christian et Mouloud sortent leurs queue et force les bouches de mes filles qui à ma grande surprise se mettent à sucer avec acharnement les bites qui leurs sont « offertes ».On n’entend plus que les bruits de succions de nos langues s’activant sur les bites. Fatima termine rapidement mon mari tant il est excité par cette situation d’une perversité incroyable. Ne voulant pas prendre l’éjaculation d’Alain dans la bouche, elle agite rapidement sa queue et je vois éberluée le jus de mon homme qui coule sur la main de la beurette. Amed accélère son mouvement entre mes lèvres et soudain se vide par saccades au fond de ma gorge. Je suis forcée de tout avaler pendant que Ralf joui sur mes fesses. Mes filles quant à elles continuent de sucer les deux autres. Fatima, en me tendant la main m’oblige à la nettoyer du sperme de mon homme. C’est ensuite au tour de Séverine de se prendre une rasade de sperme par Christian, suivie d’Isabelle qui avale de travers et tousse faisant rigoler tout nos agresseurs.Amed demande alors :« Bien ! Quel gage va-t-on donner à la plus mauvaise pompeuse de nœud ? »Bien entendu, c’est Fatima qui a l’idée. Cette fille est décidément pire que ses copains.« On va demander à son père de lui claquer les seins avec une trique ! »Tous applaudissent l’idée géniale de leur copine. Alain et moi sont déboussolés et horrifiés. Je ne peux permettre une telle infamie et demande de me substituer à ma fille. Mais il veulent une humiliation cuisante et refusent. Isabelle est prise panique. Ses yeux roulent de terreur. Elle aussi avait pris goût à ces contraintes. Telle mère telle filles dirions nous. Mais se faire frapper les seins la dépasse. On la déshabille et ses seins magnifiques se dandinent sous ses contorsions pour éviter cette punition. Christian se saisit d’un martinet et frappe un premier coup doucement sur ses seins. Elle se mord les lèvres mais ne cris pas.Ils nous obligent à regarder la scène sous peine de représailles. A tour de rôle ils claquent de plus en plus fort ses seins jusqu’à ce qu’elle craque et le supplie d’arrêter. Pour couronner le tout, Fatima lui demande de faire le tour du salon à quatre pattes, chevauchée par Alain qui rebande de plus bel. Je croise les doigts pour qu’ils nous laissent enfin. Je supplie qu’on arrête son gage. Ils acceptent volontiers. Alain bande comme un âne involontairement et Isabelle anéantie de honte a les seins rouge de la punition. Et c’est Christian qui à notre grand soulagement lance :« Bon pour une première en famille, on va les laisser fêter ça ! Mais vous ne perdez rien pour attendre, tout a été filmé et on va va bien s’amuser avec vous ! Le frère de Fatima travaille dans un sex-shop ! On vous y emmènera un jour. Vous testerez les pip-show et les glory-holes ! Allez ! Bonne soirée !»Ils éclatent de rire en voyant nos têtes et repartent tous comme ils étaient venus. Nous restons entre nous tout les quatre ne sachant quoi nous dire. Nous décidons d’aller nous coucher et d’en reparler demain à tête reposée.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategoriler: Sex Hikayeleri

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort atasehir escort sakarya escort sakarya escort pendik escort gaziantep escort maltepe escort izmir escort maltepe escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort bahçelievler escort izmir escort izmir escort bayan izmir escort izmir escort bayan ensest hikayeler gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort kayseri escort güvenilir bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum